Capitals Coalition

Capitals Coalition

Capitals Coalition

Date de création : 2020

Type de porteur(s) : Institution publique, ONG et association, entreprises.

Type d’engagement : Pas d’engagement.

Organisations rassemblées dans l’initiative : Entreprises, ONG ou associations, experts, chercheurs ou académiques, institutions publiques, autres initiatives.

Financeur(s) ou porteur(s) : Anthesis, ABN AMRO, Business for Nature, Center for Safety and Health Sustainability, Economics for the Environment Consultancy, ERM, Green Economy Coalition, Global Green Growth Initiative, IDEEA Group, Impact Management Project (IMP),  ICAEW, IUCN, Kering, Little Blue Research, L’Oréal, Natural Capital Project, Netherlands Water Partnership, Novartis, Olam, PwC, Shift, S&P Global, SustainValue, UNEP WCMC, value balancing alliance (VBA), Wellbeing Economy Alliance, WBCSD, WWF International, CEBDS.

Thématique(s) de travail : Biodiversité, comptabilité, données, droits de l’Homme, économie, finance, gouvernance, gestion, inégalités, santé.

Thématique(s) de travail « biodiversité » : Agriculture, conservation, déforestation, indicateurs de biodiversité, intégration de la biodiversité, océan, reporting, valorisation de la nature.

Méthode(s) de travail : Développement de projets bénéfiques pour la nature, les êtres humains et l’économie.

Description : « La Natural Capital Coalition et la Social & Human Capital Coalition se sont réunies dans l’initiative Capitals Coalition. Les coalitions travailleront en collaboration pour s’assurer que les valeurs issues de la nature, la société et les Hommes renseignent conjointement les prises de décision publiques et privées. L’objectif de cette union est de réussir à offrir un futur stable et résilient en abordant les questions environnementales, sociales et économiques ensemble au sein d’un système intégré.

Cette approche systémique est incluse dans l’initiative qui réunit plus de 350 organisations et engage des milliers d’autres qui représentent ensemble tous les aspects de la société couvre notre économie globalisée. La coalition participe à l’accélération des dynamiques, à l’influence des succès, à la mise en relation de communautés engagées et puissantes et à l’identification d’espaces, projets, partenariats où il est possible d’obtenir des résultats positifs pour la nature, les êtres humains et l’économie. »

Site internet

Commission Biodiversité d’Entreprises pour l’Environnement (EpE)

Commission Biodiversité d’Entreprises pour l’Environnement (EpE)

Commission Biodiversité d’Entreprises pour l’Environnement (EpE)

Date de création : 2008

Type de porteur(s) : Entreprises

Type d’engagement : Pas d’obligations.

Organisations rassemblées dans l’initiative : Entreprises.

Financeur(s) ou porteur(s) : Les entreprises membres d’Entreprises pour l’Environnement (EpE).

Thématique(s) de travail : Biodiversité, gouvernance.

Thématique(s) de travail « biodiversité » : Indicateurs de biodiversité, intégration de la biodiversité, reporting, valorisation de la nature.

Méthode(s) de travail : Partage de bonnes pratiques des entreprises membres, retours d’expériences, expertises, publications, engagements volontaires.

Description : « Le récent Plan Biodiversité en France, la CBD, l’UICN, l’IPBES ou encore les Objectifs de Développement Durable (ODD) à l’international insistent sur le rôle des acteurs économiques dans la préservation de la biodiversité et des services écosystémiques et sur l’urgence de modifier les modèles de développement actuels.

La biodiversité étant dans son principe même systémique, les solutions individuelles ne sont pas suffisantes. Les entreprises sont incitées à accélérer la meilleure prise en compte de la biodiversité dans leurs modèles d’affaires et leurs opérations. Quelle que soit l’activité de l’entreprise, celle-ci a des impacts directs ou indirects sur la biodiversité. Après avoir travaillé sur les méthodes, outils, indicateurs et partenariats pour mieux appréhender et gérer les impacts directs, la commission Biodiversité d’EpE s’est attachée à l’amélioration de la prise en compte des impacts indirects des entreprises sur la biodiversité, c’est-à-dire sur la gestion des impacts tout au long de la chaine de valeur.

Depuis janvier 2017, la commission présidée par Nathalie Devulder, Directrice Développement Durable de RTE, a initié un nouveau cycle de réflexion sur le changement d’échelle : comment massifier les actions en faveur de la biodiversité et intégrer la biodiversité aux décisions stratégiques des entreprises.

La commission Biodiversité est à l’origine de l’initiative d’engagement act4nature dont le lancement en France a eu lieu le 10 juillet 2018 et qui sera prochainement remplacée par l’initiative act4nature international, l’engagement act4nature ayant été intégré dans le dispositif d’engagement des entreprises du gouvernement français : « Entreprises Engagées pour la Nature – act4nature France ». »

Publications

Global Reporting Initiative (GRI)

Global Reporting Initiative (GRI)

Global Reporting Initiative (GRI)

Date de création : 1997

Type de porteur(s) : ONG ou associations.

Type d’engagement : Pas d’obligations.

Organisations rassemblées dans l’initiative : Entreprises, ONG ou associations, institutions publiques, organisations de la société civile.

Financeur(s) ou porteur(s) : L’ensemble des entreprises et organisations membres.

Thématique(s) de travail : Biodiversité, climat, comptabilité, déchets, droits de l’Homme, eau, économie, énergies, finance, gouvernance, industries, inégalités, santé.

Thématique(s) de travail « biodiversité » : Conservation, intégration de la biodiversité, reporting, restauration.

Méthode(s) de travail : Développement de standards de reporting pour les organisations, organisations de groupes de travail, aide aux organisations dans la réalisation de leur reporting.

Description : « La Global Reporting Initiative est une organisation qui a pour but d’aider les entreprises et les gouvernements du monde entier à comprendre leurs impacts et à les communiquer. L’initiative a développé des standards de reporting pour ces organisations concernant des enjeux essentiels comme la biodiversité, le changement climatique, les droits de l’homme la gouvernance, le bien-être social etc. Ces standards de reporting sur les enjeux de développement durable sont approuvés au niveau mondial et sont accessibles gratuitement depuis leur site internet. Dans l’optique de favoriser le reporting sur les enjeux de durabilité des organisations, l’initiative se concentre sur quatre enjeux pour les prochaines années :

– Créer des standards et conseils pour accélérer le développement durable des organisations ;

– Harmoniser le paysage du reporting sur les sujets de durabilité ;

– Mener des opérations de reporting de durabilité productives et efficaces ;

– Piloter l’usage efficace de l’information sur la durabilité des activités pour améliorer la performance. »

Site internet

Accountability Framework

Accountability Framework

Accountability Framework

Date de création : 2016

Type de porteur(s) : ONG ou associations.

Type d’engagement : Engagement sur des objectifs communs et spécifiques à l’entreprise avec obligation de rapporter sur les progrès effectués.

Organisations rassemblées dans l’initiative : Entreprises, ONG ou associations, organisations de la société civile, institutions publiques, autres initiatives.

Financeur(s) ou porteur(s) : Ministère de l’environnement, de la conservation de la nature et de la sécurité nucléaire allemand, Gordon and Betty Moore Foundation, Norway’s International Climate and Forest Initiative, Secrétariat des affaires économiques du gouvernement Suisse, UK Aid Direct.

Thématique(s) de travail : Biodiversité, droits de l’Homme, industrie.

Thématique(s) de travail « biodiversité » : Agriculture, conservation, déforestation, intégration de la biodiversité, reporting, restauration.

Méthode(s) de travail : Développement d’un cadre avec des définitions, normes, lignes de conduites que peuvent implémenter les entreprises pour avoir des chaînes de production éthiques.

Description : « Il s’agit d’une coalition construite autour d’un objectif commun : accélérer le progrès et améliorer la comptabilité sur les engagements des entreprises à protéger la forêt, les écosystèmes naturels et les droits de l’Homme. Le comité de pilotage d’Accountability Framework est essentiellement composé d’ONG et il travaille avec des entreprises, gouvernements et d’autres initiatives durables. La coalition fournit une feuille de route pour le développement, l’implémentation et la surveillance de chaînes de valeurs éthiques dans les domaines liés à l’agriculture et à la foresterie.

Les normes fixées proviennent d’un consensus établi par de nombreuses ONG environnementales et défendant les droits de l’Homme. Elles ont été revues par le secteur privé et d’autres acteurs clés afin de développer une référence mondiale applicable à différentes denrées et régions planétaires. Il y a trois phases définies par le cadre : la prise d’engagements, le passage à l’action et la démonstration des progrès. Tout au long de ces étapes, des principes fondamentaux ont été définis par l’initiative pour fournir un point de départ pour la mise en œuvre du cadre de l’initiative dans différents contextes. »

Site internet

International Insetting Platform

International Insetting Platform

International Insetting Platform

Date de création : 2013

Type de porteur(s) : Entreprises.

Type d’engagement : Développement d’un programme propre au secteur d’activité certifié par l’initiative avec obligation de rapporter sur les progrès.

Organisations rassemblées dans l’initiative : Entreprises, ONG ou associations, experts, chercheurs ou académiques.

Financeur(s) ou porteur(s) : Entreprises membres : Chanel, AccorHotels, Nespresso, L’Oréal, Chocolats Halba, Pierre Fabre, Kering, Guerlain, AlterEco, Parex Group, etc.

Thématique(s) de travail : Biodiversité, climat, droits de l’Homme, eau, énergies etc.

Thématique(s) de travail « biodiversité » : Agriculture, compensation, conservation, intégration de la biodiversité, reporting, sols, valorisation de la nature.

Méthode(s) de travail : Développement d’un programme (suivi et certifié) par l’initiative que doivent suivre les entreprises pour évaluer ses impacts et agir en conséquence. Organisation de réunions de travail, mise à disposition de ressources.

Description : « La plateforme a pour but d’être un catalyseur afin d’aider à développer et à certifier des projets « insetting »  ce qui signifie que ces projets combattent le changement climatique dans leurs propres chaînes de valeur en générant de nombreux impacts positifs et durables. Les projets sont certifiés par l’International Insetting Platform grâce à une norme développée en 2016 par la plateforme qui valide le système de gestion, le programme mis en place par l’entreprise et les projets associés.

La plateforme organise également des réunions de travail sur les thèmes spécifiques, met à disposition un centre de ressources regroupant les travaux réalisés et les solutions mises en avant par les membres. Les membres actifs sont tous des entreprises, certaines spécialisées dans les domaine de l’environnement et d’autres y sont totalement étrangères. Les membres associés sont des membres participant à la mise en œuvre du projet et sont plus variés : entreprises, ONG, etc. »

Site internet

Leaders for Nature India

Leaders for Nature India

Leaders for Nature India

Date de création : 2012

Type de porteur(s) : ONG ou associations.

Type d’engagement : Engagement sur des objectifs communs et spécifiques au secteur d’activité avec obligation de rapporter sur les progrès effectués.

Organisations rassemblées dans l’initiative : Entreprises, ONG ou associations, experts, recherche et académiques.

Financeur(s) ou porteur(s) : Non spécifié.

Thématique(s) de travail : Biodiversité.

Thématique(s) de travail « biodiversité » : Indicateurs de biodiversité, intégration de la biodiversité, reporting, valorisation de la nature.

Méthode(s) de travail : Accompagnement des entreprises membres, développement d’outils d’intégration de la nature, organisation de réunions d’apprentissage et de travail, webinaires.

Description : « Il s’agit d’un réseau initié par l’IUCN Inde pour stimuler les entreprises et faciliter le passage à l’action dans la transition vers une économie verte indienne en incorporant le capital naturel dans le cœur de leur activité. Leaders for Nature mène une action de sensibilisation en apportant des outils de l’IUCN et de ses membres, des experts du monde entier et en organisant un système d’apprentissage entre pairs afin qu’ils puissent comprendre la réelle valeur de la nature et l’intégrer dans leur décisions stratégiques.

Les entreprises sont invitées à mettre en place un plan d’action basé sur une feuille de route du capital naturel (développée par Leaders for Nature India), à identifier une équipe qui va mettre en œuvre le plan avec l’appui de la direction et à communiquer annuellement sur les progrès et les prochaines étapes. Les entreprises doivent également signer une déclaration supportant la vision de Leaders for Nature Inde comprenant :

– La notion que les écosystèmes et la biodiversité sont essentiels aux ressources et à la prospérité économique ;

– La nécessité de contribuer activement à une société plus durable dans laquelle les valeurs économiques, sociales et écologiques sont en harmonie ;

– La reconnaissance du fait que les entreprises ont un rôle important dans la création d’une économie indienne durable. »

Site internet