Actualités : Biodiversité et Entreprises

Bilan du congrès mondial de la nature de l’UICN tenu à Marseille

Organisé tous les 4 ans, le congrès mondial de la nature de l’UICN s’est tenu cette année à Marseille jusqu’au 10 septembre 2021 avec pour conclusion un “appel à une reprise post-pandémie fondée sur la nature”. Il a réuni des dirigeants et décisionnaires issus de gouvernements, la société civile, des peuples autochtones et des représentants du monde des affaires et du milieu universitaire.

Au total, ce sont plus de 1 500 Membres de l’UICN qui ont adopté 148 résolutions et recommandations : 39 au terme de votes lors du Congrès à Marseille et 109 par vote électronique en ligne avant la manifestation.

Le Manifeste de Marseille a été adopté par les États, ONG, et Organisations des Peuples autochtones Membres de l’Union. Il y figure notamment l’engagement à mettre en oeuvre le premier plan d’action mondial autodéterminé des Peuples autochtones.

Parmi les engagements annoncés, on relève notamment :

– L’engagement de la France de parvenir à 30% d’aires protégées au niveau national d’ici 2022 et de protéger fortement 5% de ses aires maritimes méditerranéennes d’ici 2027.
– Le Salvador, le Belize, le Pakistan, le Chili et la Région Sud de la France se sont engagés à restaurer au total 5,5 millions d’hectares, portant ainsi le total des engagements pris dans le cadre du Challenge de Bonn à plus de 215 millions d’hectares.
– À l’initiative des États de l’océan Indien occidental, l’UICN et ses partenaires s’engagent à appuyer la création et la mise en oeuvre de l’initiative GRAND MUR BLEU, un réseau régional d’un type nouveau visant à développer une économie bleue régénératrice à l’intention de 70 millions de personnes, tout en conservant et restaurant la biodiversité marine et côtière.

Retrouvez le numéro spécial de l’UICN

 

Relevez les défis de la biodiversité avec la Fondation pour la Recherche sur la Biodiversité (FRB)

Pour faire face à l’accélération croissante des pressions sur la biodiversité, la Fondation pour la Recherche sur la Biodiversité (FRB) a pour mission de mobiliser l’excellence scientifique pour aider les décideurs à prendre les bonnes décisions.  Des appels à projets de recherche sont lancés régulièrement afin de soutenir de manière simple et efficace les plus pertinents.

Découvrez les projets à soutenir !

Rapport de l’IPBES sur la biodiversité et les pandémies 

 

En 2020, un nouveau rapport clé rédigé par 22 experts avertir sur les risques liés à la biodiversité et aux pandémies.

Au terme d’un atelier virtuel organisé par l’IPBES sur les liens entre la dégradation de la nature et l’augmentation des risques de pandémie, les experts ont convenu qu’il est possible d’échapper à l’ère des pandémies, mais que cela nécessite un profond changement d’approche pour passer de la réaction à la prévention.

Selon ce rapport, le risque de pandémie peut être considérablement réduit en diminuant les activités humaines qui entraînent la perte de biodiversité, par une plus grande conservation des zones protégées et par des mesures réduisant l’exploitation non durable dans les régions riches en biodiversité.

Le rapport propose également un certain nombre d’options politiques qui permettraient de faire face et de réduire le risque de pandémie.

Lire le rapport

La nouvelle Stratégie Nationale pour la Biodiversité (SNB3) se dessine

En 2021, le « One Planet Summit » a donné une nouvelle impulsion à la préservation de la biodiversité. Onze chefs d’Etat et de gouvernement, ainsi que d’autres décideurs internationaux ont fait part de leur détermination à accélérer l’action internationale en faveur de la nature.

Dans ce contexte, l’objet de la stratégie nationale de la biodiversité est précisément de concrétiser l’engagement français au titre de la Convention sur la diversité biologique. La troisième stratégie nationale pour la biodiversité, applicable sur la période 2021-2030, est en cours d’élaboration et présentera ses résultats après la COP15 en 2022.

Plus d’information

La France intègre le Global Partnership for Business and Biodiversity

Lors du Business and Biodiversity Forum organisé en amont de la COP 13 les 2 et 3 décembre 2016 à Cancun (Mexique), la France a succédé à l’Allemagne au sein du Comité Exécutif du Global Partnership for Business and Biodiversity, structure créée par le secrétariat de la Convention des Nations unies sur la Diversité Biologique dans l’objectif de valoriser l’engagement des acteurs économiques vis-à-vis de ses enjeux.

L’Initiative Française pour les Entreprises et la Biodiversité, dont ORÉE est le point focal, a été désignée pour représenter la France au sein de ce Comité Exécutif. Claude Fromageot (Directeur développement durable du groupe Yves Rocher et co-président du groupe de travail Biodiversité et Économie d’ORÉE) et Hélène Leriche (Responsable Économie & Biodiversité à ORÉE) sont les membres français de ce comité.

Le Global Partnership est essentiellement un tissu de réseaux qui relie les diverses Initiatives régionales (Europe, Amérique latine, Asie, etc.) et nationales portant sur les entreprises afin qu’elles puissent partager les informations et les pratiques exemplaires en matière de préservation de biodiversité.

ENTREPRISES

ASSOCIATIONS

INSTITUTIONS

Tous les partenaires de la plateforme de l’initiative française du Partenariat Mondial pour les Entreprises et la Biodiversité