Voice for the planet

Voice for the planet

Voice for the Planet

Date de création : 2019

Type de porteur(s) : ONG ou associations.

Type d’engagement : Engagement sur des objectifs spécifiques.

Organisations rassemblées dans l’initiative : Entreprises, ONG ou associations, institutions publiques, organisations de la société civile.

Financeur(s) ou porteur(s) : Global Shapers (World Economic Forum), Ape Alliance, BirdLife International, Circle of Blue, ClientEarth, Climate Reality Project, Conservation International, Designing Water’s Future, Fauna and Flora International, Globaia, International Union for the Conservation of Nature and Natural Resources, IPBES, Lion’s Share, National Geographic Society, Nature4Climate, Project Everyone, RSPB, The Natural History Museum, The Nature Conservancy, UNDP, UNICEF, World Economic Forum’s Center for Global Public Goods, WRI, WWF, Zoological Society of London.

Thématique(s) de travail : Biodiversité, climat, énergies, industries.

Thématique(s) de travail « biodiversité » : Agriculture, conservation, intégration de la biodiversité, restauration

Méthode(s) de travail : Développement d’une plateforme d’engagement pour tout individu ou acteur souhaitant agir pour la planète.

Description : « L’initiative Voice for the planet a été lancée par Global Shapers (une initiative du World Economic Forum) durant le Forum de Davos en janvier 2019. Il s’agit d’une plateforme (gérée par le WWF) sur laquelle n’importe quel individu appeler les dirigeants de notre monde à une action urgente. L’initiative fait partie de la demande global d’un « new deal for nature and people » qui appelle à sauvegarder la nature et mettre en place des mesures pour qu’elle soit restaurée en 2030. L’initiative demande à tout le monde d’agir : individus, communautés, entreprises et politiciens.

La plateforme permet aux personnes souhaitant s’engager de renseigner des informations et de choisir parmi les cinq actions suivantes :

  • Changer ma façon de manger ;
  • Adopter les énergies renouvelables ;
  • Restaurer la nature là où j’habite ;
  • Changer mes habitudes consommations ;
  • Demander à mes dirigeants politiques de protéger la nature.

Les engagements seront portés lors des grands évènements de 2020 pour la biodiversité.»

Site internet

Commission Biodiversité d’Entreprises pour l’Environnement (EpE)

Commission Biodiversité d’Entreprises pour l’Environnement (EpE)

Commission Biodiversité d’Entreprises pour l’Environnement (EpE)

Date de création : 2008

Type de porteur(s) : Entreprises

Type d’engagement : Pas d’obligations.

Organisations rassemblées dans l’initiative : Entreprises.

Financeur(s) ou porteur(s) : Les entreprises membres d’Entreprises pour l’Environnement (EpE).

Thématique(s) de travail : Biodiversité, gouvernance.

Thématique(s) de travail « biodiversité » : Indicateurs de biodiversité, intégration de la biodiversité, reporting, valorisation de la nature.

Méthode(s) de travail : Partage de bonnes pratiques des entreprises membres, retours d’expériences, expertises, publications, engagements volontaires.

Description : « Le récent Plan Biodiversité en France, la CBD, l’UICN, l’IPBES ou encore les Objectifs de Développement Durable (ODD) à l’international insistent sur le rôle des acteurs économiques dans la préservation de la biodiversité et des services écosystémiques et sur l’urgence de modifier les modèles de développement actuels.

La biodiversité étant dans son principe même systémique, les solutions individuelles ne sont pas suffisantes. Les entreprises sont incitées à accélérer la meilleure prise en compte de la biodiversité dans leurs modèles d’affaires et leurs opérations. Quelle que soit l’activité de l’entreprise, celle-ci a des impacts directs ou indirects sur la biodiversité. Après avoir travaillé sur les méthodes, outils, indicateurs et partenariats pour mieux appréhender et gérer les impacts directs, la commission Biodiversité d’EpE s’est attachée à l’amélioration de la prise en compte des impacts indirects des entreprises sur la biodiversité, c’est-à-dire sur la gestion des impacts tout au long de la chaine de valeur.

Depuis janvier 2017, la commission présidée par Nathalie Devulder, Directrice Développement Durable de RTE, a initié un nouveau cycle de réflexion sur le changement d’échelle : comment massifier les actions en faveur de la biodiversité et intégrer la biodiversité aux décisions stratégiques des entreprises.

La commission Biodiversité est à l’origine de l’initiative d’engagement act4nature dont le lancement en France a eu lieu le 10 juillet 2018 et qui sera prochainement remplacée par l’initiative act4nature international, l’engagement act4nature ayant été intégré dans le dispositif d’engagement des entreprises du gouvernement français : « Entreprises Engagées pour la Nature – act4nature France ». »

Publications

Global Landscapes Forum

Global Landscapes Forum

Global Landscapes Forum

Date de création : 2013

Type de porteur(s) : Institution publique.

Type d’engagement : Pas d’obligations.

Organisations rassemblées dans l’initiative : Entreprises, institutions publiques, ONG ou associations, experts, recherche ou académiques, organisations de la société civile, autres initiatives.

Financeur(s) ou porteur(s) : Ministères allemands pour la coopération économique et le développement et pour l’environnement, la conservation de la nature et la sécurité nucléaire, Groupe consultatif pour la recherche agricole internationale et son programme de recherche sur les forêts, arbres et l’agroforesterie.

Thématique(s) de travail : Alimentation, biodiversité, droit, droits de l’Homme, finance, gouvernance, industries.

Thématique(s) de travail « biodiversité » : Agriculture, conservation, déforestation, indicateurs de biodiversité, intégration de la biodiversité, restauration, utilisation des terres.

Méthode(s) de travail : Organisations de forums et d’évènements, de groupes de travail développement d’activités d’enseignement, favorisation du networking.

Description : « Le Global Landscape Forum est une plateforme sur l’usage durable des terres consacrée à l’accomplissement des Objectifs de Développement Durable et à l’Accord de Paris. La plateforme a déjà connecté 4 900 organisations et 190 000 participants à ses évènements. Le forum contribue à de nombreuses autres initiatives (AFR 100, Initiative 20×20, Congo Peatlands Agreement, Global Peatlands Initiative, International Partnership for Blue Carbon, TFA 2020, Tropical Landscapes Finance Facility) et ses projets, évènements et rayonnement ont pour objectifs d’engager le dialogue et de répondre aux problèmes multi-acteurs les plus complexes.

Le Global Landscapes Forum a pour but de démarrer un mouvement avec 1 million de personnes sur la thématique de l’usage durable des terres. Le forum possède quatre principes : connecter, partager, apprendre et agir. Il applique ces principes en soutenant une approche holistique et factuelle des défis mondiaux que sont :

– Restaurer des millions de terres dégradées ;

– S’attaquer aux droits des communautés, aux inégalités des genres et aux régimes fonciers précaires ;

– Répondre aux problèmes d’insécurité alimentaire et au déclin des conditions de vie rurale ;

– Confronter les finances inadéquates et les chaînes de valeur non durables ;

– Trouver un cadre universel pour les indicateurs de façon à mesurer les progrès de façon fiable. »

Site internet

Leaders for Nature India

Leaders for Nature India

Leaders for Nature India

Date de création : 2012

Type de porteur(s) : ONG ou associations.

Type d’engagement : Engagement sur des objectifs communs et spécifiques au secteur d’activité avec obligation de rapporter sur les progrès effectués.

Organisations rassemblées dans l’initiative : Entreprises, ONG ou associations, experts, recherche et académiques.

Financeur(s) ou porteur(s) : Non spécifié.

Thématique(s) de travail : Biodiversité.

Thématique(s) de travail « biodiversité » : Indicateurs de biodiversité, intégration de la biodiversité, reporting, valorisation de la nature.

Méthode(s) de travail : Accompagnement des entreprises membres, développement d’outils d’intégration de la nature, organisation de réunions d’apprentissage et de travail, webinaires.

Description : « Il s’agit d’un réseau initié par l’IUCN Inde pour stimuler les entreprises et faciliter le passage à l’action dans la transition vers une économie verte indienne en incorporant le capital naturel dans le cœur de leur activité. Leaders for Nature mène une action de sensibilisation en apportant des outils de l’IUCN et de ses membres, des experts du monde entier et en organisant un système d’apprentissage entre pairs afin qu’ils puissent comprendre la réelle valeur de la nature et l’intégrer dans leur décisions stratégiques.

Les entreprises sont invitées à mettre en place un plan d’action basé sur une feuille de route du capital naturel (développée par Leaders for Nature India), à identifier une équipe qui va mettre en œuvre le plan avec l’appui de la direction et à communiquer annuellement sur les progrès et les prochaines étapes. Les entreprises doivent également signer une déclaration supportant la vision de Leaders for Nature Inde comprenant :

– La notion que les écosystèmes et la biodiversité sont essentiels aux ressources et à la prospérité économique ;

– La nécessité de contribuer activement à une société plus durable dans laquelle les valeurs économiques, sociales et écologiques sont en harmonie ;

– La reconnaissance du fait que les entreprises ont un rôle important dans la création d’une économie indienne durable. »

Site internet

AFR100

AFR100

AFR100

 Date de création : 2015

Type de porteur(s) : Institutions publiques.

Type d’engagement : Engagement sur des objectifs communs et spécifiques au secteur d’activité.

Organisations rassemblées dans l’initiative : Entreprises, ONG ou associations, experts, recherche et académiques, institutions publiques.

Financeur(s) ou porteur(s) : Ministère de la Coopération Économique et du Développement allemand, Banque Mondiale,  Global Environment Facility, Ecoplanet Bamboo, Green World Ventures, Moringa Partnership, Permian Global, NatureVest, Form International, Terra Global Capital, ACUMEN, &Green Fund.

Thématique(s) de travail : Biodiversité.

Thématique(s) de travail « biodiversité » : Déforestation,  restauration.

Méthode(s) de travail : Accompagnement des pays afin qu’ils s’engagent à restaurer et protéger des territoires forestiers.

Description : « AFR100 est une initiative comprenant gouvernements, partenaires techniques et financiers travaillant ensemble pour restaurer 100 millions d’hectares d’espaces naturels d’ici 2030 en Afrique. Cette initiative contribue à l’objectif de Bonn.

Elle est principalement implémentée au niveau de chaque pays. Elle a développé 10 principes pour trouver la meilleure stratégie intégrant production agricole et conservation de l’environnement à l’échelle du paysage :

– Apprentissage continu et gestion adaptative ;

– Commencer par gérer les préoccupations partagées ;

– Échelles multiples ;

– Multifonctionnalité ;

– Acteurs multiples ;

– Une logique de changement négociée et transparente ;

– Clarification des droits et responsabilités ;

– Suivi participatif et facile d’utilisation ;

– Résilience ;

– Renforcer les capacités des acteurs. »

Site internet

LIFE (Lasting Initiative For Earth)

LIFE (Lasting Initiative For Earth)

LIFE (Lasting Initiative For Earth)

Date de création : 2009

Type de porteur(s) : ONG ou associations.

Type d’engagement : Engagement sur des objectifs communs avec obligation de rapporter sur les progrès effectués.

Organisations rassemblées dans l’initiative : Entreprises, ONG ou associations, experts, recherche ou académiques, institutions publiques.

Financeur(s) ou porteur(s) : Fondation Avina, Conestoga-Rovers, Brazilian Biodiversity Fund (Funbio), Fondation Grupo Boticario, Posigraf, ITAIPU, Magristral Embalagens, MPX, Positivo, Japan Tobacco International.

Thématique(s) de travail : Biodiversité, énergies.

Thématique(s) de travail « biodiversité » : Compensation, conservation,  intégration de  la biodiversité, restauration, valorisation de la nature.

Méthode(s) de travail : Développement d’une certification LIFE, développement d’une méthodologie pour les organisations, publication de guides, accompagnement des entreprises, développement d’un outil de gestion de données environnementale et de reporting.

Description : « L’institut LIFE promeut et valorise l’engagement du secteur privé dans l’amélioration de la gestion durable se concentrant sur le maintien de la biodiversité. Ils ont créé une méthodologie pour que les organisations puissent quantifier objectivement leurs impacts sur les ressources naturelles. Les résultats de la quantification incitent alors les entreprises à mettre en place des actions pour améliorer la gestion environnementale, à mesurer et réduire leurs impacts et à conserver la biodiversité et les services écosystémiques.

Ils ont également développé une certification pour que les organisations puissent être reconnues. Cette certification est conduite par un tiers indépendant accrédité LIFE. La certification évalue si l’organisation suit les indicateurs de gestion durable LIFE et si ses actions de conservation atteignent la performance minimale pour compenser les impacts résultant de l’usage des ressources. La certification met également en place un contrôle annuel et une nouvelle évaluation est nécessaire tous les 5 ans. »

Site internet